Internet des objets : 9 innovations présentées par France TV (LeWeb12)

Voici un petit avant-goût des démos cette semaine de France Télévisions à la conférence LeWeb, où nous serons présents pour la 3ème année consécutive. Cette fois en tentant d'imaginer le salon d’un appartement ou d’une maison d’un geek, bien sûr connecté !

Avec quelques partenaires, tous Français et dont certains n’ont encore jamais publiquement présenté leurs travaux, nous avons chercher à voir comment des objets ou des technologies naissantes pourraient créer de nouveaux usages ou des expérience inédites et enrichies pour le public.

1Vous avez perdu votre télécommande ? Utilisez votre table basse !

Pour cet évènement dédié à l’arrivée des objets connectés, nous voulions voir comment ceux-ci pourront interagir entre-eux, mais aussi comment les interfaces humaines de commande pourront, elles-aussi, évoluer dans un avenir proche. Et nous nous sommes d'abord associés aux travaux de deux acteurs français, ceux de l’institut CEA LIST, experte des technologies sensorielles et de ceux de la Start-Up Sensorit, spécialiste des interactions numériques disruptives de traitement de l’information.

Elles sortent de leurs laboratoires pour une première présentation publique une expérience inédite, celle de PEGASUS faisant de n’importe quelle surface plane ou non, un dispositif tactile à très bas coût. Dans la démonstration présentée sont associés mobilier et équipement TV, un vrai défi !

Grâce aux capteurs du CEA, nous avons « tactilisé » la surface d’une table basse en bois qui répondra au toucher de vos gestes. Celle-ci est équipée de capteurs bas coût réagissant aux pressions infimes d’un toucher pour permettre de commander vos objets connectés familiers dont votre téléviseur. Cette innovation PEGASUS ouvre la porte à des nouvelles générations d’objets connectés « banalisés » volontairement par leurs utilisateurs.

2Vous aimez le Wi-Fi, vous adorerez le Li-Fi !

Cette fois nous sommes dans l’innovation de rupture ! Nous montrons pour la 1ère fois en France une technologie au potentiel énorme qui pourrait bien révolutionner bon nombre d’usages, c’est le LI-FI (Light Fidelity).

Un acronyme proche du WI-FI, avec une promesse similaire, transmettre des données numériques sans fil. Cette fois, c’est la lumière de votre éclairage qui sert de source de diffusion.

Imaginez mettre votre PC, votre mobile ou votre tablette ou même votre téléviseur à côté d’une lampe, ce sera peut-être elle un jour qui vous permettra de vous connecter à internet comme le WI-FI a pu le faire pendant des années. Aucune onde radio, aucune radiation électromagnétique dangereuse pour la santé, de simples ampoules à LED reliées à votre réseau domestique LI-FI, vont pouvoir servir de diffuseurs de données numériques, des ampoules absolument identiques à celles qui éclairent de plus en plus vos foyers.

Ce résultat est le fruit d’années de travail de différents labos au Japon, aux USA, en Grande Bretagne, réunis dans un Consortium industriel international. En France, c’est la

la Sart-Up française OLEDCOMM, très jeune entreprise crée par deux professeurs de l’Université de Versailles St Quentin en Yvelines, Suat Topsu et Cedric Mayer des laboratoire publics de l’UVSQ (laboratoires d’Ingénierie des Systèmes de Versailles) qui pour la première fois ont accepté de montrer des produits au public lors de ce WEB12 à notre demande.

 Nous aurons 3 démonstrateurs pour illustrer les usages potentiels de cette technologie :

 - Streaming vidéo via votre lampadaire ! Un simple lampadaire à LED légèrement modifié, acheté dans une grande surface suédoise bien connue diffuse en LI-FI les programmes de la TNT en direct sur un téléviseur équipé d’une petite lentille de réception. Magique !

 - Streaming audio de nos programmes ! Cinq lampes à LED, chacune aux couleurs des chaînes de France Télévisions diffusent des streams audios de génériques bien connus des programmes des chaînes du groupe vers une petite enceinte qui les restitue lorsqu’elle est placée sous ces sources de lumière colorées. Le streaming audio est aussi possible via le LI-FI !

 

Démonstrateur Audio LI-FI France Télévisions

 

- Lecture de services de Replay sur tablettes Android équipée d’une clé USB réceptrice LI-FI.

 

 D’ici 2020, des dizaines de milliards d’objets seront connectés. On sait pour le vivre parfois, que techniquement la saturation des réseaux WI-FI est réelle puisque les bandes de fréquence 2.4 Ghz ont été étendues dans les bandes 5 Ghz  pour désengorger celles-ci.

Peu de chance donc que ces milliards d’objets connectés trouvent les fréquences nécessaires lorsqu’ils seront activés, car ces ressources hertziennes sont très limitées. Certains industriels souhaitent donc compléter les technologies télécom GSM ou WIFI connues par d’autres solutions, aussi révolutionnaire que le LI-FI.

Plafond équipé Li-Fi

    (La montée en puissance de ces objets connectés devrait, si les industriels choisissent cette voie LI-FI, être facilitée par ces nouvelles ressources de spectres physiques infiniment plus large que celles du GSM ou du WIFI, puisque les ressources de bande passante de la lumière sont des ressources extrêmement importantes, non exploitées, totalement gratuites aujourd’hui et simples à industrialiser. Quand aux performances de débit permises par le LI-FI elles sont impressionnantes puisque de plusieurs centaines de Mb/s, on est loin des performances de notre bon vieux WI-FI).

     De très grandes entreprises ont déjà des projets concrets utilisant ces technologies. Les géants de l’éclairage comme Philips, les constructeurs aéronautiques pour utiliser les liseuses des passagers comme source de diffusion sans interférence à bord des vols ; les milieux médicaux très sensibles à ces problématiques de nuisance électromagnétiques du WIFI ou de la 3G, les villes et leurs projets de « Smart Cities » car l’éclairage public peut devenir un nouveau moyen de transport de données vers les piétons ou les véhicules eux-mêmes déjà équipés de phare à LED. Une nouvelle façon aussi pour France Télévisions d’imaginer sa présence dans un environnement technique radicalement nouveau.

    Même le GPS et la géolocalisation sur smart phone peut se trouver révolutionnée par cette technologie, en effet impossible de capter les satellites à l’intérieur de bâtiments et bien les éclairages internes des bâtiments, centre commerciaux et autres hall publiques sauront en LI-FI vous guider vers vos boutiques ou produits favoris, avec une «précision quasi « chirurgicale » puisque généralement tous les parcours sont éclairés, les produits des linéaires aussi et cette technologie LI-FI dédiée à la géolocalisation indoor s’y prête totalement.

    Le français OLEDCOM a déjà noué autour de cette technologie très peu médiatisée des références importantes de nombreux industriels du transport ou équipementiers comme la SNCF, Valéo, Continental.

 

 

 

3Pluzz, désormais aussi sur Windows 8

Pluzz, le service de LIVE, REPLAY et VAD de France Télévisions suit les évolutions industrielles des grands fabricants d’équipements avec le portage sous Windows 8 de ses  services. L’ergonomie est repensée pour bénéficier des fonctionnalités de ce nouvel OS de Microsoft. Le premier des services concerné est l’accès aux diffusions LIVE de France Télévisions en attendant celle des autres services de Pluzz en cours de développement.

L’occasion pendant cet évènement de présenter ce nouveau service sur d’originaux produits connectés qui accompagnent le lancement de ce nouvel OS, comme celui du japonais Sony et son VAIO DUO 11, objet connecté soit PC portable soit tablette puisque son clavier sait s’escamoter pour passer de l’un à l’autre mode.

4SALTO sur TV connectée : ne ratez plus le début des émissions !

 

SALTO, premier service en France permettant à tout utilisateur d’un simple clic sur sa télécommande redémarrer les programmes de France 2, France3, France4, France 5 et France ô entre 20H et minuit pour peu qu’il ait raté le début de ceux-ci et bien entendu que le téléviseur ait été connecté à internet.

A ce service s’ajoutent à ceux lancés en 2012 pour les grands événements sportifs tels que Roland Garros et les JO de Londres mais aussi dans les directs des programmes avec France 5 et son service quotidien pour TV connecté « C dans l’air ».

5La télévision en Ultra Haute Définition : nos premières images en 4K !

 

Venez voir des des images de qualité époustouflantes, présentées sur notre stand via les nouveaux téléviseurs 4K montrés en septembre à l’IFA de Berlin dotés de cette technologie d’écran très évoluée.

Cette dénomination d’Ultra HD (UHD), est une technologie d’écran et de traitement numérique d’image qui multiplie par 4 la qualité des images dites Full HD d’aujourd’hui. L’appellation 4K reste dédiée elle au cinéma numérique (4096 X 2160).

Les écrans actuels  de 1920 X 1080 pixels passent à 3840 X 2160 pixels sur ces nouveaux téléviseurs donc de 2 à 8 millions de pixels. L’écran présenté est un des tous premiers produits commercialisés répondant à ces nouveaux critères de qualité: c’est le SONY KDL-84X9005, impressionnant par sa taille de 84 pouces (2m13) et fort de ces 8,3 millions de pixels, il affichera pendant ces 3 jours de salon les premières images de France Télévisions dans ce format, dont certaines ont été produites dans le cadre du projet collaboratif 4EVER.

Pour LEWEB12, le Français ATEME, partenaire de France Télévisions, a été chargé de compresser les fichiers de ces vidéos pour cet événement, avec la qualité exigée par les performances de ces écrans.

Il restera aux fabricants de ces téléviseurs à démocratiser ceux-ci compte tenu des prix très élevés pour le moment de ces premiers produits.

(Pour les passionnés de technique, deux types de compression sont testées actuellement pour ces équipements de codage sophistiqués, celles utilisant le standard MPEG4 AVC bien connues du monde de la haute définition en FULLHD actuelle et celle très  prometteuse de l’HEVC, aussi appelée H265 HEVC (hight efficiency video coding) qui devrait permettre de donner une réponse technologique aux besoins de plus en plus importants du traffic video sur internet et de la qualité exigée par ce type d’écrans d’affichage. Selon les experts de ces technologies de compression nous devrions sous peu pouvoir obtenir des débits identiques à ceux des débuts de la HD sur les réseaux numériques (12 Mb/s en 2007) pour les nouveaux besoins de l’ULTRA HD, et de ce fait rendre possible bon nombres de services vidéo en mode connectés notamment.)

6La TV interagit vers des objets connectés !

Avec le Français « 23 de Enero » et ses objets connectés Readiymate, nés grâce à Kickstarter,  l’idée est d’utiliser de l’électronique open-source, en particulier les modules ARDUINO, très prisés de bon nombre de passionnés d’objets connectés.

Qui sont ces Readiymates ? Par exemple, des objets connectés bâtis autour de Paper Toys ou bien de petites sculptures mobiles toujours en papier truffées d’électronique ARDUINO connectées en WIFI à internet.

Paper Toy connecté Readiymate

 

Avec ces objets a été crée un démonstrateur autour des programmes jeunesse de France 3 « MON LUDO » permettant à un enfant d’assembler lui même sont objet connecté, de le placer dans sa chambre et d’être averti par son « paper toy » qui lui jouera les génériques et s’agitera lors du démarrage des ses programmes préférés à la seconde près de leur démarrage de ceux-ci à l’antenne de France 3, l’invitant à aller très vite dans le salon voir ses dessins animés favoris, puisque son jouet le lui a dit sous l’œil bienveillant des ses parents !

Ces Paper Toys ont été dessinés par des artistes ou designers internationaux, comme ISDL, Tougui, Dolly Oblong, MrKone ou Guillain le Vilain. Ces objets peuvent devenir aussi des interfaces actives avec votre vie numérique sur Gmail ou vos réseaux sociaux Facebook, Twitter, Foursquare et même se connecter à vos flux RSS.

7Vos objets connectés interagissent vers votre TV

L’interaction d’objets connectés, via la technologie NFC (Near Field Communication), vers un téléviseur, préfigure aussi peut être des usages à venir.

 On retrouve cette technologie NFC sur les Smartphones les plus récents pour faciliter le paiement sans contact, remplacer un ticket d’entrée physique, faciliter les demandes d’informations, etc…

 Mais cette même technologie permet aussi via des puces non alimentées électriquement appelées « Tags » d’équiper bon nombre d’objets de la vie courante.

 Sur notre stand, nous montrons comment commander depuis le dernier livre de la série à succès de France 2 « Fait pas ci, Fait pas ça » le lancement d’un épisode en REPLAY sur votre téléviseur sans d’autre action que de poser ce livre à proximité du téléviseur.

 Naturellement, tout autre objet de la vie courante peut-être concerné, quelques-uns sont présentés lors de ce salon, par les équipes de France Télévisions qui ont développé ce concept innovant.

8Design numérique & décoration : papier peint augmenté, cadre photo et éclairage mural connectés

 Comment intégrer tous ces nouveaux objets dans un environnement contraint ?

Jean-Louis Frechin designer numérique et créateur de l’agence française Nodesign nous a aidé à mieux comprendre comment des objets très classiques, de surcroît connectés, peuvent devenir aussi des éléments de décoration intérieure.

Trois exemples sont présentés sur le stand, celui du papier peint, d’un cadre photo et d’un éclairage mural.

Le papier peint augmenté :

Un temps passé de mode, il revient en force et reprend des aspects, textures et formats très variés. L’innovation des graphistes, designers et industriels du secteur est sans limites.

Un des produits les plus originaux est le FABWALL, papier peint dit « augmenté » par son créateur. Une fois collé au mur, il vous permettra depuis la caméra de votre smart phone, via l’application dédiée, d’associer aux nombreux motifs graphiques imprimés, dénommés TAG, ce que vous voulez (photos, vidéos, messages, compte Twitter) ou même synchroniser certains de vos TAG avec ceux de vos amis, voire synchroniser vos murs tapissés entre-eux via ces papiers peint « connectés !

Le Musée des Arts Décoratif de a d’ailleurs récompensé ses auteurs par un prix pour cette innovation surprenante.

 

Vos programmes TV ou l’info sur votre cadre photo numérique !

 

Cadres DIA

 

    Les cadres photos numériques classiques sont souvent déceptifs. Jean-Louis Fréchin, a avec le français Parrot réalisé un produit original le DIA, objet connecté au design de la déco intérieure. Grâce à son écran LCD détaché de quelques centimètres de la source de lumière arrière, nous avons imaginé des services nouveaux.

     Ainsi au hasard de vos envies, vous choisissez de l’utiliser dans votre cuisine le matin pour découvrir les dernière informations de la nuit via FranceTV Info, et il éclaire en partie votre plan de travail aux côtés de votre petit déjeuner en préparation.

Il peut aussi devenir un compagnon lumineux de lumière d’ambiance à côté de votre téléviseur en vous informant via un guide de programme spécialement adapté à cet objet connecté.

 

L’éclairage mural interactif :

Notre stand sera aussi éclairé en partie grâce à l’éclairage mural Waelice, ou plutôt un système d’objets lumineux interactifs, basé sur la plateforme WEIO dédiée à tous type d’objets connectés pour l’habitat et espaces de travail.

Chaque module lumineux possède sa propre adresse internet, permettant un contrôle à distance, ou localement. Ce projet illustre selon son créateur une autre étape de l’internet des objets aux nouveaux usages des objets en réseaux.

9Les news de France TV Info dans la voiture connectée.

    Enfin, hors du salon cette fois, nous montrerons avec Renault comment embarquer dans la voiture les services que nous sommes habitués à consulter sur nos smart phones et tablettes.

   Nous avons développé avec le Technocentre de Renault à Guyancourt notre première application pour véhicule connecté, celle des news en temps réel de FranceTV Info, dont l’ergonomie tire partie de l’interfaçage imposée du constructeur et de l’OS Android embarqué sur une large tablette de près de 18 cm appelée R-LINK dans ses voitures électrique Zoé ou Clio.

 

   Une façon originale d’avoir à bord, des information sur la voiture, sur sa conduite, mais aussi sur votre « vie numérique » sans prendre de risque à consulter votre smart phone en conduisant. Toute la sécurité de conduite est maintenue, puisqu'une synthèse vocale embarquée à bord du véhicule est activée dès que le véhicule commence à rouler!

 

   Un service qui devrai voir le jour début 2013 lors de la commercialisation de ces véhicules par Renault.

 

Rendez-vous au stand !

 

Bernard FONTAINE

France Télévisions Editions Numériques

A lire aussi

  • http://www.sebastienbouyssou.com/ Sébastien

    Merci pour la présentation de ces innovations.
    Li-Fi n'est pour l'instant que du flux descendant ?

    • Eric Scherer

      Merci Sébastien, 

      Oui et non tout depend du choix de l'industriel. Soit liaison down soit up soit mixte up+down c'est le choix par exemple de l'americain LVX System.

      A Leweb12 on était en down.

      Une autre strategie industrielle envisagée l'hybride du LiFi en down (pour le debit) du wifi en up. 
      BF

  • Sabine Pauze

    Mémoire de Licence Professionnelle