CES / électronique grand public : déjà la sidérurgie ?

Le CES est-il en train de se dissoudre ?

  L'édition 2013 décevante du CES de Las Vegas a confirmé le transfert de valeur du hardware vers le software : le terminal compte beaucoup moins aujourd'hui que l'interface et les services. Les seuls vraies stars du Show furent les smart phones et les tablettes, qui tirent aujourd'hui l'ensemble de l'industrie lourde électronique dont le centre de gravité est entièrement en Asie. La recommandation et la découverte des contenus et des oeuvres sont aujourd'hui les défis principaux de la TV connectée.     

  D'abord un signe qui ne trompe pas dans la plus grande foire commerciale du monde : quand des milliers d’exposants, imitant leurs collègues désespérés des salons de l’auto, se croient obligés d’attirer le client avec de plus en plus de jeunes femmes déshabillées.

 

Même si les fameuses « booth babes » sont une tradition américaine, leur innombrable présence masquait mal le désarroi du secteur, l'ennui un peu général et surtout l'absence de vraies innovations cette année au CES de Las Vegas.

  Et puis il y a les faits, troublants

En premier lieu, l’incroyable absence dans le temple de la high-tech moderne des 5 leaders actuels incontestés de l’innovation mondiale en prise réelle avec le public : Apple, Google *, Amazon, Facebook et Microsoft, pourtant tous américains, et qui ne font pas ou ne font plus le déplacement et préfèrent le web social ou leur propre événement pour afficher ou distribuer leurs produits. 

   Dans l’industrie lourde de la connaissance, du divertissement, de la communication, l'Asie a donc ravi la vedette, avec en tête désormais le sud-coréen Samsung, suivi des fabricants chinois (Haier, TCL, Hisense), d'autres coréens (LG, ...) et encore quelques japonais (Sharp, Panasonic, Toshiba, Canon, Nikon...). 

   Enfin, les chiffres, édifiants.

  Et à peine croyables ! Enlevez les smart phones et les tablettes, et le secteur de l’électronique grand public, que l’on imaginait en pleine forme, ressemble presque à la sidérurgie ! Tout recule et va continuer de reculer, selon les chiffres mondiaux présentés par la Consumer Electronics Association ! Ordinateurs fixes et portables, téléphones portables classiques, téléviseurs, lecteurs DVD/blu-ray, systèmes audio, appareils photos et même les consoles de jeu.

Chiffres CEA, GfK

 

Ces indications confirment un vaste basculement de la valeur qui réside désormais, non plus dans les appareils (hardware), mais bien dans les logiciels (software) et dans le cloud (favorisant le streaming des données, sons et images), qui viennent bouleverser notamment le secteur de la télévision.

Le terminal compte beaucoup moins aujourd'hui que l'interface et les services. 

Voici quelques autres grandes tendances relevées cette semaine à Las Vegas :

1 Stars du salon : les "phablets" ! Smart phones et tablettes tirent tout le secteur (qui s’organise autour d’eux) et remplacent les autres appareils (qui deviennent des applications).  

 Et dire qu'il y a seulement 5 ans, nos téléphones portables ressemblaient à ça :

 

 

 

 

Aujourd'hui, la pénétration des smart phones et des tablettes, apparus en 2007 et 2010, est foudroyante. Jamais aucune technologie ne s’était imposée aussi vite. Pas même la télévision en couleur !

55% des foyers américains ont désormais un smart phone et 44% au moins une tablette (contre 20% début 2012), dont 35 millions de tablettes ont été vendues pour Noël aux Etats-Unis.

Dans le monde entier, toute l’industrie tourne désormais autour de ces deux terminaux mobiles qui assurent --à eux seuls -- 40% de l’électronique grand public, selon la CEA et l'institut GfK

 

 

 Orientés multi-usages, smart phones et tablettes, qui d’ailleurs se confondent de plus en plus, deviennent nos interfaces généralistes préférées, nos hubs numériques, « le viseur de nos vies digitales », autour desquels se développent de plus en plus de services (médicaux, éducatifs, jeux, loisirs, informations, transports…), tandis que les ventes des autres appareils s’effondrent. 

Les smart phones sont de moins en moins des outils de communication, qui compte pour seulement 35% des leurs usages. Ils cannibalisent un nombre croissant de marchés. A commencer par celui des appareils photos compacts numériques, en plein déclin.

De leur côté, les tablettes, après avoir décimé le marché des notebooks, dégradé celui  des laptops, commencent à remplacer les ordinateurs au travail, et à empiéter sur celui des téléviseurs et des consoles de jeux. Il s’en vendra d’ailleurs en 2013 autant que de smart phones.

Ces deux terminaux servent à tout : ils sont déjà nos appareils photo préférés, nos consoles de jeux, nos sources de musique, agendas, portes d’entrée du web et outils d’emails. Ils peuvent prendre notre tension, peser les bébés, télécommander la télé, le frigo, la machine à laver, le four et même des drones.

Bien plus qu’un second écran, ils deviennent le premier. En temps passé, il sont en train de rattraper la TV aux Etats-Unis: 130 minutes par jour consacrées aux smart phones et tablettes contre 170 mn à la télévision.

  

2 Une très haute résolution d’image tout écran

Le CES c'est avant tout une orgie de pixels. Imaginez Times Square sous crack-cocaine ! 


 

L’ultra haute définition ou « 4K » (4 fois la HD) sur les téléviseurs est bien l’une des grandes vedettes du salon (une dizaine de fabricants présentent une cinquantaine de modèles en Ultra HD).

TV LG

  

 

 

 

Elle arrive en ce moment même sur le marché chez tous les constructeurs, sans pour autant être, pour l’instant, un « game changer ». Les prévisions de vente restent modestes en raison des prix élevés (seulement 5% du marché US en 2016) et les contenus sont rares.

D'ici là la déjà très belle techno OLED sera disponible cette année, notamment via Samsung et LG à partir de 1.000 €. De même le Japonais Sharp, connu pour la qualité de ses dalles, a doublé sa part de marché aux USA et propose 21 modèles au dessus de 60 pouces (152 cm).

Une plus grande densité de pixels se retrouve aussi de plus en plus sur tous les autres écrans, des laptops aux tablettes en passant, bien sûr, par les smart phones.

Sony a aussi présenté un camescope 4K grand public qui pourrait être commercialisée en fin d'année à moins de 5.000 €.    

3 Découverte et recommandation : à l'ère de l'algorithme, la nouvelle monnaie c'est les données !  

   La multiplication des capteurs dans les terminaux accroît les possibilités de croiser et d’utiliser rapidement les données pour améliorer notre quotidien, résoudre les petits problèmes récurrents de la vie de tous les jours et prendre de meilleures décisions.

Avec un but important: réduire le vacarme envahissant d'Internet et du numérique ! Et donc proposer moins de contenus mais exactement ce qu'on veut, au bon moment et où on veut. En somme, grâce à la personnalisation et à la contextualisation, redonner du temps aux gens ! 

Capteurs infra-rouges, gyroscopes, outils de mesure, accéléromètres, NFC, microphones vont progressivement combiner leurs infos avec nos calendriers, nos trajets, notre état de santé, notre stress, nos relations dans les réseaux sociaux, leurs recommandations etc …

Ceux qui accepteront de partager leurs données auront les meilleurs services. Une compagnie d’assurance auto réduit les prix des conducteurs qui partagent leurs données de localisation. Tous les constructeurs automobiles ont aussi pris la roue de Google et travaillent à la voiture sans conducteur, qui pourrait rouler sur nos routes dès 2020/2025.

La recommandation arrive dans la télévision qui sait désormais ce que vous voulez regarder ! 

(Cela vaut d'ailleurs peut être mieux compte tenu de la complexité croissante des appareils proposés !)

Inspiré par la Google TV et inquiet des projets de son grand rival Apple, le géant Samsung a présenté sa nouvelle Smart TV et ses 5 écrans d'accueil différents (qui seront présents dès mars prochain sur toute sa gamme mondiale) dont le 1er écran recommande émissions, films, séries en fonction de votre historique de consommation et des émissions les plus populaires. Un vrai guide des programmes personnalisé avec 6 propositions en cours et 6 à venir:

On TV: 1er écran d'accueil des nouvelles Smart TV de Samsung

 Mais les nouveaux téléviseurs du 1er fabricant mondial auront aussi 4 autres écrans d'accueil :

"Films et séries" : moteur de recherche vidéo et agrégateur des offres disponibles de VOD, mais aussi les contenus YouTube. L'interface sera à terme identique à celle des tablettes Samsung. Quatre plateformes de VOD seront proposées en France.

Movies and TV Series

"Applications" de télévisions connectées téléchargées :

 

 

"Social": émissions et programmes de son graphe social + TV conférence via Skype

 

 

"Partage" de contenus photo, vidéo et musique entre terminaux Samsung, à la "AirPlay" d'Apple.  

 

 

 

La télécommande aura aussi une touche "recommandation" qui mettra ses offres (7 offres de TV, 2 VOD, 2 applis) en "overlay" sur l'écran. La reco sera aussi disponible en commande vocale ! Des notifications pourront aussi apparaître en overlay sur l'écran (appels Skype, appli finalement téléchargée, enregistrement d'un programme, rappel du début d'une émission...).

L’autre coréen, LG, fait lui le choix d’intégrer les technos de la Google TV (3ème génération), à peine masquée sous ses propres interfaces (dans 7 modèles et 5 taille d'écrans). La recommandation y est bien aussi au coeur des nouveaux usages proposés.

Ces fonctions de recommandations sont, rappelons-le, au centre des nouvelles compétences des nouveaux acteurs comme Netflix ou Amazon, ou d’entreprises plus spécialisées comme l'israélien Jinni.

  A noter aussi en TV connectée :

  • L'essor des Google TV chez les fabricants chinois et des "dongles" qui permettent de streamer des contenus Internet sur les téléviseurs.
  • La possibilité de rajeunir son poste TV (comme le "kit evolution" de Samsung moyennant plusieurs centaines d'euros)

 

Autres tendances  : 

  • La médecine et le bien être personnalisés, grâce aux nouveaux outils numériques de la santé qui mesurent tout !
  • Les appareils photos qui intègrent des fonctions wi-fi et des magasins d'applications Android (déjà présentes à l'IFA de Berlin) 
  • La généralisation des fonctions tactiles sur les micro-ordinateurs ou même des tables interactives (Lenovo). 
  • Des ambitions 3D qui s'estompent à grande vitesse. 
  • L'essor des interactions gestuelles et vocales avec les différents terminaux.
  • Les voitures connectées et bientôt sans conducteur. 
  • Les speakers audio bluetooth (JBL, Sony, Beats…et la fin des docks stations), le lecteur/casque MP3 de Sony pour nager, etc... 
------------
* L'ordinateur le plus vendu sur Amazon aujourd'hui est le .... Chromebook de Google fabriqué par Samsung !

ps1 : Google était officiellement absent, mais le géant de Moutain View a organisé deux grandes soirées à Las Vegas et a affiché les signes locaux de la réussite !

 

 ps2: billet réalisé avec l'aide de Philippe Bourquin, directeur TV connectée à France TV.

 

A lire aussi

  • http://dianebourque.com/ Diane Bourque

    Merci pour cet excellent article. 

  • EricScherer

    Merci bcp pour votre feedback 

  • http://twitter.com/GillesAuberger Gilles Auberger

    merci eric - c'est très instructif : le retour de l'usage au coeur des préoccupations des marketteurs. à bientôt dans l'Est ?