Barcelone 2013 : ne dites plus "digital natives", mais "mobile natives" !

 

L’incroyable bouleversement des usages se poursuit. Avec le sentiment que non seulement nous n'en sommes qu'au tout début, mais que cela va encore s'accélérer !

Plus de 73.000 professionnels du monde entier se sont entassés cette semaine dans les gigantesques halls de la Fira de Barcelone au Congrès mondial des mobiles pour voir comment mieux profiter d'un des rares secteurs industriels en plein boom.

panorama2 (1)

 

   Voici les trois tendances qui m'ont frappé :

1 L'EXPLOSION CONTINUE DES NOUVEAUX USAGES : des "digital natives" aux "mobiles natives" !

born mobile

 

  Jamais aucune technologie ne s'était imposée aussi vite ! L'association de la 4G/LTE et du cloud portée sur les "phablets" (smart phones, tablettes) est en train de tout changer pour donner chaque jour un peu plus de pouvoir aux individus !

    La plupart des chiffres d'équipements des terminaux, de consommation de contenus, de bande passante, de données, sont tellement vertigineux (milliards de milliards, zetabytes ...) qu'ils ne nous disent plus grand chose.

   Certains sont quand même parlants:

  •   Il y a désormais plus de téléphones portables que d'habitants sur terre
  • L'utilisation des smart phones -- l'Internet sur soi -- a fait un bond de 81 % en 2012 et plus de la moitié de la population en Amérique du Nord et en Europe occidentale en possède désormais un (ou plusieurs). Un tiers du temps passé en ligne l'est sur mobiles aux USA, où 125 millions d'Américains ont un smart phone et 50 millions une tablette, selon comScore.
  • Un ordi vendu sur quatre était une tablette au dernier trimestre 2012.
  • En Corée, où d'ailleurs il y a plus d'abonnements 4G que dans toute l'Europe, la consommation mensuelle de données via mobiles a été multipliée par 160 depuis 2009 pour atteindre 1,7 GB par utilisateur !

 Ne dites plus "digital first", mais "mobile first" ! 

Tout se numérise et désormais bascule en mobilité. Le public veut tout : tous les écrans, toutes les plateformes, tous les réseaux et tout le temps.

 Ne dites plus "disrupteurs" mais "facilitateurs" ! 

Le public continue de plébisciter les contenus et services des nouveaux géants de l'Internet tout simplement parce qu'ils restent innovants,  répondent bien à leur attente, et fonctionnent !

 Ne dites plus "temps réel", mais "à mon rythme" !

Chaque personne est en mesure aujourd'hui de concevoir sa propre expérience mobile personnalisée, qui devient quasiment un 6ème sens numérique !

6eme sens

Les trois-quart du temps, nos mobiles ne servent plus à communiquer. 

identité

 

   En Asie du Sud-Est, les numéros de téléphone portable, qui se vendent à l'étalage, sont devenus la nouvelle identité des individus, bien plus utiles que le permis de conduire, la carte d'identité ou tout autre document.

 

 

    Ils deviennent profs  education

 

médecins  santé santé2 

ou banquiers ewallet2 .  

Et la nature des équipements numériques et des modes de connexion embarqués deviennent un des principaux critères d'achat des  voitures, dernier terminaux mobiles à être connectés.    

voiture

2 NOUVEAUX ACTEURS : personne ne peut stopper l'OTT qui devient la norme

Avec la montée inexorable de l'OTT, le secteur de la téléphonie mobile est donc en train de basculer du secteur de la communication à .... tout !  

Skype (Microsoft) assure déjà un tiers de toutes les communications internationales.

Facebook se présente désormais comme une entreprise de la mobilité :

  • les trois quart des 620 millions d'utilisateurs qui accèdent au site via mobiles le font tous les jours !
  • 23% de ses revenus sont venus des mobiles l'an dernier contre.... 0 en 2011 !
  • ses nouveaux services tournent le plus souvent autour de la mobilité ( Instagram, near by, pubs...).

Mais déjà perdants dans le transport de la voix, les grands opérateurs telcos traditionnels font tout pour ralentir la déflation dans celui des données, pourtant en pleine explosion, mais qu’ils sont de moins en moins prêts à proposer en illimité. Tout en se présentant comme les garants de la sécurité des données, ils sont contraints de multiplier les initiatives : ouverture, partenariats, rachats de start-up innovantes, nouvelles activités.

Ils entendent aussi passer du statut de plateformes et tuyaux à celui de fournisseurs de services. Ils veulent devenir les auxiliaires de notre vie quotidienne, de notre santé et de nos finances, comme les nouveaux entrants, plus agiles. Ils entendent contextualiser, géo-localiser, packager, trier, développer une économie de nouveaux biens virtuels.

Le japonais NTT Docomo a ainsi identifié 8 secteurs de diversification : santé, internet des objets, environnement, plateforme d’agrégation, contenus médias, commerce, paiements, sécurité. Certains, comme BT ou Vodafone, accumulent les droits de retransmission sportifs. Ils comptent tous aussi sur les futures connexions des objets, des voitures, drones, robots et des multiples "app-cessoires" à venir.

joyn_logoMais pour contrer les acteurs agiles de l'OTT, les initiatives d'interopérabilité des opérateurs sont trop lentes, pataudes. Il leur faut des années et des centaines d'ingénieurs pour se mettre d'accord entre eux, alors qu'ils se méfient les uns des autres. "Joyn", leur plateforme commune de chat, transfert de fichiers et partage de vidéos a mis trois ou quatre an à voir le jour ces dernières semaines en Espagne. Elle sera disponible cet été en France. Dans le même temps, Viber ou Line prennent les places.

Rappelant que les opérateurs emploient 8 millions de personnes dans le monde et contribuent à 1,4% de la croissance mondiale, ils réclament moins de régulation, et plus d'équité avec les nouveaux entrants. Le chantage à l'emploi, déjà perceptible l'an dernier, se confirme. Depuis, ils ont aussi remplacé le terme "neutralité du net" par "qualité d'expérience" !

Mais les galopins sont à leur tour bousculés 

Des OS alternatifs open source, se développent pour permettre plus de choix et sortir des environnements dominants, iOS ou Android.

Espérant renouveler son exploit d'il y a 10 ans sur les navigateurs, la fondation Mozilla a ainsi finalement réuni 18 partenaires (fabricants, dont ZTE, LG, et opérateurs) pour proposer son magasin d'applis ouvert Firefox OS, qui pourraient intéresser les développeurs, plus heureux de travailler en html5 et en responsive design que sous la contrainte technique (et financière) des nouveaux géants. 

firefox firefox2

Malheureusement, aucun opérateur français -- pourtant peu avares de critiques contre les géants du net-- n'est pour l'instant partenaire de cette initiative, contrairement aux allemands, espagnols, italiens ou américains.

La nouvelle plateforme mobile tactile d'Ubuntu pour tablettes a aussi séduit. Comme celle de Jolla.

3 LES NOUVEAUX TERMINAUX : plus larges ou moins chers

Dans le haut de gamme, le besoin accru de grands écrans, à l'image du Mate de Huawei (6,1 pouces) :

mate

Et dans le bas de gamme, les terminaux -- on vise à terme 15 $ -- sont de mois en moins chers, à l'image des nouveaux appareils de Nokia :

nokia

 A noter aussi la grosse présence croissante des fabricants chinois: ZTE, Huawei, HTC ....

Quand je pense qu'il y a sept ans, le stand de ZTE était quasiment une grande caravane dehors dans une allée...

Pour finir, je ne peux résister à partager cette diapo de citations de prospective, assez disruptives: 

quotes

 

A lire aussi

  • http://www.facebook.com/lise.boily.52 Lise Boily

    Marc Prensky mis à jour par Scherer....joli clin d'oeil!

    «l'Internet sur soi» et «  Ne dites plus "temps réel", mais "à mon rythme" !» en plus  d'un «6ème sens numérique !» voilà qui opère à la manière de la maquette en donnant tout un relief à ce redéploiement...  

  • jacques rosselin

    Ca veut dire quoi OTT ?