Mobiles et réseaux sociaux ont pris les clés de l’info !

Et c'est Facebook qui a le trousseau ! 

Les chiffres de ces deux nouvelles voies d’accès majeures à l'information -- intimement imbriqués désormais -- sont de plus en plus impressionnants :

  • 30% des Américains adultes s’informent sur Facebook
  • Les mobiles assurent désormais la moitié – et souvent plus-- de la consommation en ligne des médias d’informations
  • 80% du trafic de Facebook est mobile !

L'information de plus en plus reformatée par les réseaux sociaux et les mobiles. 

A Chicago, où se tient cette semaine la 15ème conférence annuelle du journalisme en ligne, Twitter et Facebook rivalisent pour montrer comment les réseaux sociaux utilisés surtout en mobilité, sont les nouveaux outils incontournables du public et des médias. En somme, des machines à engager l’audience.

« Le trafic venant de Facebook a quadruplé chez les grands éditeurs d’infos au cours de l’année écoulée », a martelé Liz Heron, responsable des partenariats « news » chez Facebook. « Et 80% du trafic sur Facebook vient des mobiles ». 

Alexis Madrigal, redchef-adjoint au magazine The Atlantic, admet ainsi « l’incroyable dépendance » croissante à l’égard de Facebook dont il estime ne pouvoir mesurer qu’à 30% l’impact réel. « Nous sommes beaucoup plus dépendants que nous le pensions ».

Parallèlement, il indique que, depuis quelques mois, plus de la moitié de son trafic vient des mobiles, prévoyant de voir ce taux grimper à 70% dans les deux ans.

Ce cap des 50% de trafic mobile a aussi été franchi cette année par CNN, le New York Times et le Guardian. 90% des abonnés de moins de 35 ans au New York Times y accèdent par mobiles ! Et en cas de "breaking news", 65% de son trafic vient des mobiles.

La session intitulée "#halfmobile" fut d'ailleurs la plus fréquentée cette semaine à Chicago ! Car « Le mobile est désormais la voie prioritaire pour s’informer », assure Madrigal.

Or aujourd'hui mobilité veut dire social !

mobile-social-media

"Le trafic mobile EST le trafic social", résume Tony Haile, bien placé pour le savoir ! Il est pdg de Chartbeat, qui mesure l'audience en ligne de tous les grands médias d'infos.  

D'ailleurs « en six mois, Facebook est devenue une firme entièrement mobile", confirme Liz Heron. "Et Mark Zuckerberg ne veut plus voir désormais que les versions mobiles des projets ! 

Mais l'audience est sur Facebook et les journalistes sur Twitter ! 

"Nous ne représentons pas notre audience", déplore Tony Haile.

Le Pew Institute publie ainsi cette semaine une étude édifiante montrant comment les réseaux sociaux reformatent l’info. Facebook en tête où 30% des Américains s'informent désormais. 

2_Social-media-as-a-pathway-to-news

Les infos thématiques et de divertissement sont les plus populaires sur Facebook, à l’inverse de l’info internationale et de la science. Et seuls 28% des Américains qui s’informent via Facebook suivent les « breaking news ».

Pour y remédier « Facebook est en train de renforcer son équipe news en débauchant dans des grands médias US», révèle Liz Heron. Un groupe Facebook est dédié à l’info et un site pour les médias vient d’être créé.

Du côté de Twitter, où plus de 75% du trafic vient aussi des mobiles, la patronne des news, Vivian Schiller (ex PDG de la radio publique américaine NPR), a expliqué le rôle de boussole de l’info jouée par son réseau social qui entend jouer le rôle de "système d'exploitation des news".

ByZN10rIcAAU6OG

Une boussole pour journalistes résumé par ce tweet :

Les usages et les pratiques sont décidément différents sur les deux grands réseaux sociaux, même s'ils ont tendance à se voler leurs meilleures fonctions.

Sur Facebook, les utilisateurs lisent 60% plus que les utilisateurs de Twitter, mais ceux de Twitter reviennent à 35% plus que ceux de Facebook, indique Chartbeat.

Facebook vient de copier Twitter en adoptant les « trending topics » tout en cherchant à améliorer la pertinence des infos qui apparaissent tandis que Twitter teste des présentations plus algorithmiques de la time lime en y ajoutant des favoris.

En somme, Facebook ne vous montre pas tout, Twitter vous en montre en plus. 

Impact sur les formats : surtout des contenus visuels

« Les formats essentiellement visuels » sont les clés du succès sur le nouvel accès dominant « mobile / social », estime Facebook, citant l’exemple de sa récente appli Paper.

Capture d’écran 2014-09-26 à 13.34.39

Avec l’impératif aussi d’être immédiatement intéressant ! « Ne commencez pas (un article, une vidéo) mollement ! ».

"Chaque paragraphe doit être écrit pour mobile", conseille le patron de Chartbeat, car "le comportement par défaut de l'utilisateur y est de partir ! ".  

Chez BuzzFeed, qui a tout misé sur Facebook, le nouveau CMS donne donc la priorité désormais au mobile, indique Alice Dubois, responsable des produits éditoriaux.

Le temps passé, d'ailleurs mesuré par Facebook, va devenir de plus en plus un critère important, notamment pour la pub en ligne, prédit Chartbeat. A l'instar des blocs de temps vendus aux annonçeurs par le Financial Times ou The Economist.

Vine – et son percutant format de 6 secondes-- est bien sûr évoqué, notamment pour les jeunes. Mais ont été notés aussi à Chicago, les succès en mobilité des applis réussies d’infos Yahoo Digest et de Circa, qui au contraire des flux sans fin des réseaux sociaux, proposent un format limité d’infos.

Le point commun de ces nouvelles voies d’accès – et de plus en plus destinations—est en tous cas de considérer l’information comme un service et non plus comme un contenu. Une révolution pour ceux qui continuent de croire que le monde entier attend ce qu’ils ont à dire !

 

A lire aussi

  • Aucun article