Télévision : 4 futurs possibles

Par Alexandra Yeh, France Télévisions, Direction de la Prospective

La télévision a derrière elle une longue histoire : passage du noir et blanc à la couleur, remplacement du gros poste cathodique par l’écran plat, arrivée de bouquets satellite avec des milliers de chaînes. Malgré tout, les acteurs de la télé traditionnelle sont toujours parvenus à maintenir un équilibre permettant à chacun de tirer son épingle du jeu.

Mais, nous le voyons bien,  l’explosion du marché de la vidéo en ligne bouleverse l’équilibre historique entre les chaînes de télévision et les créateurs de contenus, contraints de s’adapter à des pratiques culturelles en pleine mutation et à de nouveaux modes de diffusion. Le cabinet de conseil Boston Consulting Group (BCG) vient d'étudier cette révolution numérique et les profonds changements qu’elle engendre dans l’industrie de la télé en envisageant 4 futurs possibles.

Le streaming et la consommation délinéarisée sont l'avenir de la TV

Le challenge est de taille pour les opérateurs historiques du marché : l’avènement du streaming bouleverse profondément les pratiques culturelles des téléspectateurs, qui ont désormais accès à des programmes sur demande, en dehors de leur diffusion linéaire classique. L’arrivée du haut débit et la multiplication des appareils disponibles sur le marché (smartphone, tablette, ordinateur) ont en effet rendu possible la diffusion en streaming à grande échelle, permettant ainsi de proposer une offre de programmes toujours plus riche et variée. Les chiffres ne laissent aucun doute : le streaming et la consommation délinéarisée de contenus constituent désormais l’avenir de la télévision.

Digital-Revolution_ex05_large_tcm80-206380

D’après le BCG, 96% des foyers nord-américains et 74% des foyers européens seront équipés pour regarder des contenus en streaming d’ici 2017. Plus frappant encore, les analystes prédisent qu’un milliard d’appareils connectés seront utilisés dans le monde à cette date.

Plusieurs tendances confirment cette transformation de l’industrie télévisuelle :

  • Entre 2013 et 2014, le temps passé à consommer des contenus vidéo en ligne a bondi de 50%, tandis que les abonnements TV ont décliné. Cette tendance est appelée à se confirmer et la consommation de contenus en ligne et sur mobile devrait bientôt surpasser la consommation sur les écrans de télévision.
  • D’ici 2018, la vidéo à la demande représentera 40% de la consommation de contenus vidéo aux Etats-Unis, contre 20% aujourd’hui

Digital-Revolution_ex04_large_tcm80-206377

Quatre scénarii envisageables : 

Si l’évolution de la télévision a jusqu’ici été progressive, les avancées technologiques et les innovations se succèdent de plus en plus rapidement et elles pourraient bien provoquer un changement brutal pour l’industrie.

L’étude du Boston Consulting Group présente quatre scénarii qui constituent autant de perspectives possibles pour le futur de la télévision.

1La télécommande universelle

L’enjeu à terme est de mettre en place des plateformes uniques permettant de naviguer parmi tous les contenus disponibles sur tous les appareils existants. Les opérateurs qui parviendront à créer ces catalogues universels seront leaders sur le marché, prédit le BCG.

2Le jardin clos

Pour dominer le marché, les experts misent également sur l’acquisition de droit et la création de programmes de divertissements inédits. Pour les chaînes de télévision comme pour les plateformes de streaming, détenir les droits de diffusion d’une série originale ou d’une compétition sportive majeure deviendra l’atout clé pour s’imposer face aux concurrents. En témoigne la stratégie de Netflix, dont les investissements dans la création de séries originales s’apprêtent à bondir.

3La désintermédiation de la distribution

En adoptant un mode de consommation délinéarisée des contenus, les spectateurs vont devenir de plus en plus proactifs dans le choix de leurs programmes. Ce faisant, les intermédiaires entre les spectateurs et les contenus vidéo, en particulier les bouquets de télévision par satellite, seront progressivement appelés à disparaître, laissant aux chaînes ou à d'autres le soin d’atteindre seules leur audience cible.

4La télévision en direct sur internet

Les programmes de divertissement, notamment les séries, ont incontestablement fait leurs preuves en ligne. La prochaine étape pour les plateformes vidéo ? Enrichir leur offre en proposant non seulement du divertissement, mais aussi des programmes d’actualité et du sport.

Digital-Revolution_ex01_large_tcm80-206368

L’industrie de la télévision est donc en pleine révolution. Le paysage des producteurs et diffuseurs de contenus vidéo est de plus en plus morcelé, la concurrence est devenue féroce et il est difficile de prédire qui s’imposera dans la course à l’audience.

Une chose est sûre : celui qui parviendra à proposer tant du contenu de divertissement que de l’actualité, à la fois en diffusion linéaire et en vidéo à la demande, se taillera la part du lion.

A lire aussi

  • Anaïs LearnWork

    Merci pour cet article. FT a des chiffres de prospective ou seulement ces références externes ?